VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Un premier bilan d'un an de mandat de député

1
Compte-rendu de mandat à Conches

Ces rendez-vous illustrent ma conception de l'engagement politique : être un élu responsable et utile à Paris pour défendre les intérêts de notre territoire, tout en restant à l'écoute de mes concitoyens et de leurs préoccupations quotidiennes au premier rang desquelles figure évidemment l'emploi.

Dans ce domaine, avec le gouvernement et mes collègues de la majorité a l’Assemblée, nous travaillons. A la fois sur un temps long, avec des réformes en profondeur pour remettre la France sur la voie du redressement mais aussi, parce que la situation de nombre de nos concitoyens l'exige, sur des mesures immédiates et très concrètes.

Les emplois d'avenir sont l'illustration de cette mobilisation en première ligne dans le combat contre le chômage. 365 contrats ont déjà été signés dans l'Eure dont 50 au sein du Conseil général que je préside. Au sein du Département, nous devrions atteindre l'objectif des 100 contrats d'ici la fin de l'année. 

Nous avons également engagé des réformes de fond capables de redonner des perspectives de croissance, et des mesures de justice sociale fortes que nos concitoyens appelaient de leur vœux : contrats de génération, revalorisation des allocations de rentrée scolaire, 10 000 postes de plus dans l’Education à la rentrée prochaine, la gratuité des terrains publics pour construire des logements sociaux ou encore l’encadrement des loyers à la relocation pour n’en citer que quelques unes. J'ai conscience que notre pays se trouve dans une situation difficile et que les attentes de nos concitoyens sont fortes. Durant ces 12 derniers mois, le changement s’est d’abord traduit dans la loi. C’est aujourd’hui le temps de la mise en œuvre de ces reformes de fond que nous avons votées a l’Assemblée qui s’ouvre et de leur concrétisation dans la vie quotidienne de nos concitoyens.

 

J’ai aussi la conviction qu’un député se doit d'être un relais et un porte-parole des habitants de sa circonscription. C'est pour cette raison que je suis et que je reste à l'écoute de tous, aussi bien lors de mes permanences que lors de rencontres plus formelles avec des syndicats, des associations, des chefs d'entreprises ou des élus, afin de défendre les intérêts de notre territoire à Paris et dans les différents ministères. J'ai pu ainsi avoir la confirmation de l'engagement de l'Etat sur le dossier de la déviation d'Evreux, obtenir un prêt de 19 millions d'euros pour terminer les travaux de reconstruction du centre hospitalier spécialisé de Navarre ou encore appuyer la création de 51 nouveaux postes dans l'Education nationale pour le département à la prochaine rentrée et il ne s’agit la que de quelques exemples.

 

J’espère avoir l’occasion d’échanger avec vous de tous ces sujets au cours des deux prochaines réunions qui se tiendront jeudi 4 juillet à 19 h 00, dans les locaux de la fédération de l'Eure du Parti socialiste, 65 rue Joséphine à Evreux et le vendredi 5 juillet, à 18 h 30, dans la salle de la Gare, à Brionne.

Commentaires

Bravo pour le travail déjà fait même si la route reste longue pour tous ceux qui veulent voir la situation évoluée vers plus de croissance et en même temps plus de justice. 2 points me semblent très importants dans le moment présent : renforcer l'école primaire en évitant de faire entrer des miliiers d'enfants dans la spirale de l'échec et de prendre les moyens de réduire le chomage en particulier des jeunes. pour cela il est urgent de proposer à ces hommes et ces femmes une formation adaptée à leur capacité et aux besoins de l'économie. Aujourd'hui je connais un jeune qui cheche une formation de plombier depuis plus de 2 ans...s(uivi par pôle emploi) à qui une formation est promise tous les 6 mois et au dernier moment, il n'y a pas de place. Ce n'est pas un cas isolé.
par Bois Jean Paul

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*