VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Retraite : une réforme responsable, juste et équilibrée

0
retraite

Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations. Il est aujourd’hui confronté à la fois au départ en retraite des générations d’après-guerre et à l’allongement de l’espérance de vie. Ainsi le déficit des retraites atteindra 20,7 Mds€ en 2020 et se stabilisera à 27 Mds€ jusqu’en 2040.  C’est pourquoi il est de notre responsabilité d’engager une réforme qui assure la viabilité de notre système. Ainsi c’est une réforme responsable : elle tient compte de cette réalité incontournable qu’est l’allongement de l’espérance de vie dans notre société. C’est une réforme juste, qui accorde enfin à certaines catégories de travailleurs les droits qui leur avaient été refusés lors des réformes précédentes. C’est aussi une réforme équilibrée, qui partage équitablement les efforts. Enfin, c’est une réforme structurelle, qui assure l’avenir de nos régimes de retraite et dont le pilotage garantit l’équilibre à moyen et long terme.

Concrètement, les cotisations vieillesse des actifs et des entreprises seront augmentées dans la même proportion, de façon mesurée. Tous les régimes seront concernés. La hausse sera progressive sur 4 ans : 0,15 point pour les actifs et les employeurs en 2014, puis 0,05 pour les 3 années suivantes. Au final en 2017, l’accroissement sera de 0,3 point pour les actifs et 0,3 point pour les employeurs.  Sur la base et dans le cadre des travaux du Haut Conseil du Financement de la Protection sociale, le Gouvernement engagera une réforme qui permettra que le financement de la protection sociale pèse moins sur le coût du travail et donc sur l’emploi. Cette évolution s’amorcera dès 2014. Il n’y aura pas de hausse du coût du travail en 2014.

S’agissant des retraités, le Gouvernement exclut la baisse ou le gel de la revalorisation des pensions des retraités.

S’agissant des mesures assurant l’équilibre entre 2020 et 2040 il importe de préciser  que la réforme ne change pas le calendrier de hausse de la durée avant 2020.  Ensuite,  la durée d’assurance pour une retraite à taux plein à partir de 2020, augmentera d’un trimestre par an et passera ainsi à 43 ans en 2035. Pour les assurés nés après 1973, la durée requise restera de 43 ans.

De plus, un compte personnel de prévention de la pénibilité sera créé dès 2015. Il sera ouvert pour tout salarié du secteur privé exposé à des conditions de travail réduisant l’espérance de vie et permettra de cumuler des points.

Enfin, la réforme rendra notre système plus juste. Pour les femmes d’abord, les trimestres d’interruption au titre du congé de maternité seront mieux pris en compte. Il sera possible de valider plus de trimestre pour les petits temps partiels, qui touchent essentiellement les femmes.

Pour les jeunes, le gouvernement va permettre aux apprentis et aux jeunes en alternance de valider tous leurs trimestres d’apprentissage. Les jeunes pourront racheter leurs périodes d’études post bac, à hauteur de quatre trimestres au maximum, avec un tarif préférentiel.

Commentaires

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*