VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Reconstruction de l’hôpital de Navarre : Un prêt de 19 millions d’€ accordé par Bercy suite à mon intervention

0
CHS NAVARRE

Le Département s’inquiétait, à juste titre, de l’avenir du CHS de Navarre n’ayant pas obtenu de l’ancien gouvernement d’être inscrit, pour sa reconstruction, dans le plan « Hôpital 2012 ». Les 19 millions d’€ manquant viennent d’être accordés par Pierre Moscovici suite à mon intervention.

Le dossier de reconstruction du centre hospitalier spécialisé (CHS) de Navarre à Evreux, lancé depuis 2010, n’avait pas obtenu du précédent gouvernement, d’être labellisé « Hôpital 2012 » et donc de pouvoir bénéficier des fonds nécessaires à la finalité des travaux soit 19 millions d’euros.

A cinq mois d’une livraison des derniers bâtiments -les premiers étant d’ores et déjà livrés et occupés-  il n’était plus possible d’arrêter le chantier et pas davantage de laisser un hôpital se mettre en cessation de paiement avec toutes les répercussions en matière d’emplois sur les entreprises concernées.

En tant que Président du Conseil général et Député de la circonscription,  je me suis directement adressé au Ministre de l’Economie, des Finances et du Commerce extérieur, Pierre Moscovici, afin de lui demander d’intervenir sur ce dossier:

« Ce projet a été engagé en 2010 dans le cadre du Plan Régional en Santé Mentale (PRISM) pour un montant de 67 M€. Il vise la reconstruction de 294 lits en psychiatrie sur le site de l'actuel hôpital dont les locaux, construits en 1848, ne permettent plus d'offrir des conditions d'accueil descentes pour les malades. La configuration et l'aménagement des bâtiments actuels relèvent d'un autre âge qui est aujourd'hui devenu inacceptable pour l'ensemble des autorités sanitaires. La psychiatrie souffre d'inégalités territoriales persistantes, tant en matière d'équipements que de présence de psychiatres. A ce titre, l'Eure, où l'offre privée reste extrêmement faible, compte moitié moins de lits que la moyenne nationale. Cette situation dépasse malheureusement le seul cas de la psychiatrie puisque notre département est le dernier de France en matière de présence de médecins (1 médecin pour 2 728 patients). La désertification médicale est ici bien plus qu'ailleurs une réalité indéniable qui engendre pour l'ensemble des Eurois une inégalité de fait intolérable dans l'accès aux soins quels qu'ils soient. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, en qualité de Président du Conseil général et député de la circonscription, j'ai souhaité que le Département s'empare de ce sujet majeur en développant un régime d'aide à la création de maisons de santé pluridisciplinaires pouvant aller jusqu'à 80% du coût de réalisation. » Quatre projets sont aujourd'hui en cours de construction et deux autres pourront être programmés en 2013.

Ce projet de reconstruction de Navarre constitue donc à mes yeux, une priorité incontournable pour le Département de l'Eure,  mais aussi pour l'Agence Régionale de Santé, et le Ministère de la Santé.

« J’ai donc demandé au ministre de bien vouloir autoriser l'hôpital à accéder, pour un montant de 19 millions d'€, au dispositif de prêts sur fonds d'épargne mis en œuvre par la caisse des dépôts et consignations, ce qu’il m’a accordé. » Pierre Moscovici après l’avis de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine, également favorable à cette demande, vient d’accorder « de façon dérogatoire et exceptionnelle » ce prêt qui va éviter des conséquences désastreuses.

Commentaires

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*