VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Mon action au cours de l'Union Interparlementaire à Quebec

0
UIP

M. Jean-Louis DESTANS est intervenu dans le débat sur« la consolidation de la paix après un conflit ». Il y a évoqué le cas de la Somalie qui lui a semblé illustrer la nécessité mais aussi les difficultés de la consolidation de la paix. Il a observé qu’il ne saurait y avoir de consolidation de la paix réussie sans une complète sécurisation et stabilisation du territoire, ce qui implique une présence militaire internationale mais il a aussi souligné que l’enjeu ultime de la consolidation de la paix est de permettre au pays en crise de prendre en charge lui-même sa propre sécurité. L’action militaire ne suffit pas, il faut également une stratégie politique de réconciliation nationale. En Somalie, la mise en place d’institutions fédérales et locales associant toutes les composantes de la société somalienne est une priorité. Enfin, l’aide d’urgence et l’aide au développement sont essentielles. Après la terrible famine de 2011, la situation humanitaire reste précaire en Somalie. La question du financement est, dans le domaine militaire, politique et dans celui de l’aide, fondamentale.

M. Jean-Louis DESTANS a également pris part au débat sur le thème du « commerce équitable et des mécanismes novateurs de financement pour un développement durable ». Il a constaté que le commerce équitable est porté par un mouvement d’opinion et que la crise économique n’a pas enrayé sa progression. Il a également noté qu’il répond aux priorités fixées par les organisations internationales tant en ce qui concerne les droits des personnes que la protection de l’environnement. Il s’est prononcé pour une intervention forte des pouvoirs publics pour labelliser le commerce équitable d’abord à l’échelle nationale, puis dans un cadre régional comme celui de l’Union européenne et enfin au sein de l’OMC. S’agissant des financements innovants, il a souligné leur nécessité dans un contexte de stagnation de l’aide publique au développement et relevé le succès de la taxe sur les billets d’avion affectée à UNITAID. Après avoir évoqué la décision d’instituer une taxe sur les transactions financières dans un cadre européen, il a rappelé la proposition française d’instituer au plan mondial une imposition analogue et d’en affecter le produit à l’aide au développement et à la lutte contre les pandémies.

Commentaires

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*