VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Loi pour la refondation de l’école : 60000 emplois créés pour une réforme ambitieuse

0
reforme education

François Hollande avait mis la jeunesse au centre de sa campagne présidentielle. En effet, dix ans de paupérisation, de réformes brouillonnes et de dénigrement ont profondément dégradé les résultats et découragé les professeurs. L’Assemblée nationale s’est prononcée ce mardi 19 mars en faveur d’une réforme ambitieuse de l’école, qui lui redonnera les moyens de ses ambitions.

Il s’agit notamment de s’attaquer aux racines de l’échec scolaire en concentrant les efforts sur le primaire et de réorganiser les savoirs.

 

Redonner les moyens de ses ambitions à l’éducation nationale :

Le budget de l’Education nationale sera exempté des efforts d’économies demandés aux autres administrations avec un budget en progression continu. Ainsi 60 000 postes vont être créés dans l’éducation nationale, dont 6000 « emplois d’avenir professeur ». De même, il importe de réhabiliter le rôle des professeurs, notamment au travers de leur formation qui est rétablie. A la rentrée 2013, les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), créées par la loi, mettront fin à cette carence.

 

La priorité est donnée à l’école primaire :

Forte d’une logique préventive, cette réforme s’attaque aux racines de l’échec scolaire en concentrant les efforts nécessaires sur l’école maternelle et élémentaire car elles dispensent les bases qui déterminent bien souvent la réussite ou l’échec de l’élève. Ainsi, Le rôle de la maternelle est redéfini pour s’attaquer dès le plus jeune âge aux difficultés scolaires ; les enfants pourront être scolarisés à partir de 2 ans afin de pouvoir détecter et traiter le plus précocement les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. De même 7000 postes supplémentaires sont affectés au service du dispositif « plus de maîtres que de classes » pour intervenir en soutien des élèves en difficulté. Enfin, La priorité au primaire c’est aussi une nouvelle méthode d’évaluation qui privilégie le mérite plutôt que la sanction en limitant les redoublements.

Par ailleurs, à côté de cette loi, la réforme des rythmes scolaires va mettre fin aux aberrations actuelles qui imposent aux élèves un volume d’heures excessif sur des périodes trop restreintes. Entre 2013 et 2014, les écoles passeront à la semaine de 4,5 jours.

 

Réorganiser les savoirs :

Cette réorganisation passe notamment par l’instauration de l’enseignement numérique dont la mission est de permettre à tous les élèves de s’approprier et de maîtriser cette révolution technologique qui bouscule l’apprentissage traditionnel des savoirs.

Les cycles seront réorganisés et des passerelles les relieront afin d’atténuer les ruptures dans le parcours scolaire. La nouvelle architecture réunit la communauté éducative dans un conseil « école-collège» qui facilitera la transition souvent difficile entre primaire/collège et lycée/université via des projets pédagogiques communs entre les établissements d’un même secteur.

Enfin L’école républicaine doit relever le défi du communautarisme et de l’incivisme en renforçant sa mission de formation à la citoyenneté et à la responsabilité. La morale laïque fait son retour dans les programmes et sera enseignée du primaire au lycée. Son ambition est de transmettre à chaque jeune les fondamentaux qui structurent notre vivre ensemble dans la République.

 

Commentaires

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*