VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Le Premier ministre et la ministre des Droits des femmes à Evreux

0
IMG_2581

J'ai eu l'honneur d'accueillir une nouvelle fois, jeudi 23 mai, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, accompagné de la ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à Evreux.

Face à de nombreux intervenants et acteurs de terrain, ils sont venus saluer le caractère exemplaire de la politique menée par le Département de l'Eure en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes. D'abord en découvrant, au commissariat d'Evreux, le dispositif des travailleurs sociaux mis en place conjointement avec l'Etat depuis 2006, pour être au plus proche des victimes de violences familiales et donc gagner en efficacité face à ce douloureux problème. Ensuite en signant le nouveau protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, document renforçant le travail de coopération mené depuis plusieurs années avec les services de l'Etat, la Justice et aussi de nombreux partenaires associatifs. Enfin en inscrivant, une nouvelle fois, le Département de l'Eure dans une opération pilote de mise à disposition de téléphones portables d'alerte géolocalisés pour des femmes identifiées en très grand danger.

Dans son allocution, Jean-Marc Ayrault a bien entendu loué cette nouvelle initiative de notre Département. Il a aussi rappelé notre engagement récent en faveur de l'emploi sur les dossiers M-Real à Alizay ou Sealynx à Charleval où la encore, services de l'Etat et collectivités territoriales, ont su mobiliser leurs compétences respectives pour agir, dans l'urgence, face à des situations complexes que certains auraient pu juger désespérées.

Mais plus largement, le chef du Gouvernement a confirmé à Evreux, que nous étions, avec le président de la République, François Hollande, résolument à l'offensive. Nous poursuivrons les nombreuses réformes qui sont aujourd'hui engagées pour relancer la production, l'emploi, la croissance, conforter nos entreprises et redresser nos finances publiques. Le tout dans un souci de justice sociale.

Le cap fixé par le président de la République, François Hollande, est ambitieux. Nous le tiendrons : il en va de l'intérêt de la France que vous voulons plus forte mais aussi plus juste, plus solidaire et capable de porter, par le caractère exigeant mis dans ces réformes, une valeur d'exemple à l'échelle de l'Europe.

- Voir le reportage de France 3 Haute-Normandie

- Voir la vidéo du journal Paris-Normandie

IMG_2201

Commentaires

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*