VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Contrats d'avenir : les engagements du Département sont tenus

0
Signature de la 50ème convention Emplois d'avenir du Conseil général. Le 12-07-2013

La lutte contre le chômage des jeunes est une priorité du gouvernement. Les emplois d’avenir, destinés aux jeunes de 16 à 25 ans, s’insèrent dans un engagement plus global du gouvernement en faveur de la jeunesse en difficulté d’insertion. Les emplois d’avenir doivent permettre aux jeunes sans diplôme ni qualification une première expérience professionnelle dans des domaines à forte utilité sociale, reconnue sur le marché du travail.

En atteignant 428 conventions finalisées, soit 48,6% de son objectif prévu de 880 contrats d'avenir à la fin de l'année, le département de l'Eure se place aujourd'hui dans le peloton de tête des départements français (moyenne nationale 38%). « Ces résultats ont pu être obtenus grâce la mobilisation de l’ensemble des partenaires : Direccte, Pôle Emploi, Mission locales et leur capacité à travailler en réseau » explique Dominique Sorain, préfet de l’Eure.

Avec la signature, vendredi 12 juillet 2013, de son 50eme contrat d'avenir, le Conseil général de l'Eure tient ses engagements. Et parviendra à atteindre l'objectif de son président, Jean Louis Destans, d'arriver, avant la fin de l'année, au chiffre de 100 conventions "Emplois d'avenir" concrétisées dans la collectivité départementale.

Ainsi, vendredi, dans les locaux de l'hôtel du département, en présence du préfet de l'Eure, Dominique Sorain, Valentin Schwilden, un Lovérien de 21 ans, a été officiellement le 50eme jeune eurois à signer une telle convention avec le Conseil général, bénéficiant ainsi du dispositif lancé en octobre dernier par le gouvernement pour compléter les mesures existantes afin de lutter contre le chômage des jeunes. Il entrera, le 1er août prochain, au parc routier de l'Eure en qualité de magasinier.

  

"C'est un engagement et une mobilisation forts de la collectivité", rappelle le président du Département, Jean Louis Destans. "Faire en sorte que chacune et chacun, quelle que soit sa formation, puisse trouver un emploi est l'un des grands défis à relever pour les prochaines années pour notre jeunesse. Dans l'Eure, nous avons souhaité en faire une priorité en nous inscrivant pleinement dans la politique courageuse que mène le gouvernement afin d'offrir à ces 100 jeunes Eurois un vrai travail, avec un vrai contrat, un vrai salaire et une vraie formation ".

 

Au Conseil général, les nouveaux recrutés sont ainsi déjà opérationnels dans de nombreux services et en particulier dans les collèges ou dans les agences routières où de nombreux postes ont été ouverts. Ils seront, tout au long de leur parcours, accompagnés et formés. De nouvelles opportunités sont en cours d'étude afin de poursuivre, dans les mois à venir, l'intégration de nouveaux contrats d'avenir dans la collectivité.

"Mais, pour parvenir, d'ici la fin de l'année, à l'objectif arrêté pour l'ensemble du département, la mobilisation ne doit pas faiblir", affirment Jean Louis Destans et Dominique Sorain. "Le Conseil général se veut exemplaire dans ce domaine. Mais il ne doit pas être le seul. Il existe d'autres gisements pour ces emplois d'avenir, dans certaines collectivités locales, dans des associations ou encore dans des entreprises. Nous sommes sur ce dossier, avec les services de l'Etat, fortement mobilisés", poursuit le président du Conseil général misant sur un véritable effet d'entraînement.

Plus globalement, ces emplois d'avenir entrent dans un engagement plus large du gouvernent en faveur de l'emploi. Ils répondent à l'urgence vis-à-vis des jeunes sans emploi ni qualification et constituent le premier volet d'une politique volontariste qui comprend notamment les contrats de génération et la sécurisation de l'emploi.

Commentaires

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*