VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Ce qui a changé au 1er janvier 2017

0
20changements_rs_changements

Au 1er janvier, plusieurs mesures nouvelles sont entrées en vigueur. Elles vont améliorer le quotidien des Français de manière très concrète, en particulier dans trois domaines primordiaux : l’emploi, le pouvoir d’achat, la santé.

Pour l'emploi :

  • Prolongation du plan 500 000 formations au 1er semestre 2017.
  • Généralisation de la Garantie jeunes. Auparavant, avant 25 ans, les jeunes n’avaient droit à aucune aide.
  • Lancement des expérimentations "territoires zéro chômeur de longue durée" : dans 10 départements tests, cette expérimentation permettra d’accompagner des chômeurs de longue durée vers l’emploi.
  • Crédit d’impôt pour l’emploi à domicile et les services à la personne généralisé.
  • Baisse de la CSG pour les retraités modestes. 
  • Renforcement du CICE dont le taux sera porté de 6 % à 7 %, soit un allégement supplémentaire du coût du travail de plus de 3 milliards d’euros, permettant de conforter et d’amplifier la reprise de l’emploi marchand (près de 250 000 emplois supplémentaires depuis 18 mois).
  • Baisse de l’impôt sur les sociétés, porté, dès 2017, à 28 % pour les PME sur leurs 75 000 premiers euros de bénéfice et progressivement généralisé à l’ensemble du bénéfice des PME d’ici 2019 et de l’ensemble des entreprises d’ici 2020.  
  • Création d’un crédit d’impôt de taxe sur les salaires au bénéfice des associations sur le modèle du CICE.
  • Mise en place de dispositions clés de la loi travail : d’abord le renforcement des droits en matière de congés : droit de prendre ses congés payés dès l’embauche, droit de prendre plus de 24 jours de congés d’affilée pour les travailleurs ayant à charge une personne handicapée ou en perte d’autonomie... Ensuite le renforcement de la place des accords d’entreprise : flexibilité sur le temps de travail, le taux de majoration des heures supplémentaires.
  • Permis de conduire : une nouvelle étape pour une formation plus rapide et moins chère.

 

Pour le pouvoir d'achat :

  • Le taux horaire du Smic brut sera revalorisé de 0,93% pour atteindre 9,76€ de l’heure à partir du 1er janvier 2017. Le montant mensuel du Smic sera ainsi porté à 1 480€ bruts par mois pour un temps plein, soit 1 153€ nets par mois (environ 11€ de plus par mois qu’en 2016).
  • Baisse supplémentaire de 1 milliard d’euros de l’impôt sur le revenu, qui profitera à plus de 5 millions de foyers fiscaux dès janvier 2017.
  • Nouvel allègement de cotisations sociales pour les travailleurs indépendants modestes (1,8 millions de bénéficiaires dont 600.000 micro-entrepreneurs) et simplification du recouvrement.
  • Revalorisation de tous les fonctionnaires de catégorie C, B et A et des militaires au 1er janvier 2017

 

Ces mesures nouvelles s’ajoutent à la prime d’activité, déployée depuis près d’un an, qui bénéficie déjà à plus de 3,7 millions de foyers. Cette prime représente un gain de pouvoir d’achat substantiel pour nos concitoyens les plus modestes : le montant moyen versé s’élève à 165 € par mois, soit plus de 15 % du revenu d’activité mensuel moyen des bénéficiaires.

Notre politique porte ses fruits : en 2015 le pouvoir d’achat a connu sa plus forte hausse depuis 2009.

Pour la santé :

  • La montée en puissance du tiers payant généralisé. Il s’agit d’un grand progrès, qui fera date et qui permet à notre pays de demeurer le modèle en matière sociale qu’il est aux yeux du monde entier. Et il a été rendu possible par notre gestion exemplaire de la sécurité sociale, qui a permis de faire fondre le déficit qui s’élevait à plus de 17 milliards d’euros en 2011. Aujourd’hui les comptes sont pratiquement à l’équilibre. 
  • La mise en place du paquet neutre et du sevrage remboursé à 150 euros pour tous permettra de mieux lutter contre les dangers du tabac.
  • L’application de l’aide au répit / congé proche aidant. Les salariés qui aident un proche malade, âgé ou handicapé pourront bientôt bénéficier du « congé proche aidant », une mesure de la loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement, qui pourra potentiellement bénéficier à 8 millions de personnes. 

Commentaires

Laisser votre message

Votre email :
*
Votre nom :
*
Votre message :
*