VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

Assassinat de deux journalistes français au Nord Mali

Assemblée hémicycle

L’assassinat dimanche dernier, au nord du Mali de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon, journalistes à Radio France Internationale est un crime odieux et révoltant. Ghislaine Dupont et Claude Verlon étaient des journalistes aguerris et ils ont été assassinés alors qu’ils exerçaient leur métier à Kidal pour le compte de RFI.

Je veux dire toute mon indignation et exprimer mes condoléances à la famille et aux proches de nos deux journalistes français. Comme l’a rappelé Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, des instructions ont été données pour que tout soit mis en œuvre afin de retrouver les assassins.

Un crime contre des journalistes, c’est un double crime. Cela a été rappelé cet après-midi devant la représentation nationale.  C’est un crime contre des personnes qui ont été froidement assassinées dans des conditions odieuses. Mais c’est aussi un crime contre la liberté d’informer et d’être informés.

A l’initiative de la France, en 2006, la résolution 1738 de l’ONU sur la protection des journalistes a été adoptée à l’unanimité par le Conseil de sécurité. Elle rappelle que les journalistes doivent être considérés comme des personnes civiles et doivent être respectés et protégées en tant que tels. La prochaine présidence de la France au Conseil de sécurité devra veiller à l’application de cette résolution, en comprenant bien que le rôle des journalistes dans un conflit international armé a changé : du fait de la réalité du terrorisme international, être journaliste aujourd’hui, c’est être exposé.

L’enquête en cours au Nord Mali doit permettre de faire toute la lumière sur ce double assassinat pour arrêter et condamner les meurtriers dans les plus brefs délais.