VOTRE DÉPUTÉ DE LA 2ÈME CIRCONSCRIPTION DE L'EURE

« La pauvreté n’est pas une fatalité » : retour sur la conférence sur le Plan Pluriannuel de lutte contre la pauvreté à Rouen

CHEREQUE2

« La pauvreté n’est pas une fatalité » : retour sur la conférence sur le Plan Pluriannuel de lutte contre la pauvreté à Rouen

 

Mardi 26 novembre, j’étais à Rouen pour la Conférence sur le Plan Pluriannuel de lutte contre la pauvreté, en présence de François Chérèque, Inspecteur général des Affaires sociales.

Il y a un an, Jean Marc Ayrault présentait les propositions pragmatiques et ambitieuses du Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté. Elles  traduisent la volonté de dégager une méthode, une efficacité plus grande, un caractère plus abouti de l’action publique parfois noyée dans la complexité de nos constructions administratives.

La pauvreté n’est pas une fatalité. On peut travailler à la réduire, pour peu qu'au-delà des dispositifs généraux, on s'emploie à favoriser un traitement individualisé. Les moyens généraux ne valent – j'en ai la conviction- que par l'accompagnement personnalisé. Il faut sortir dépasser complètement la logique de guichet pour permettre un suivi personnalisé et adapter aux problématiques rencontrées. L'usager doit être appréhendé de façon globale et non par addition de dispositifs dispersés et fragmentés.

Les propositions de ce Plan rejoignent des chantiers ou des réflexions que j’ai fait mienne depuis longtemps. Et ce, parce que j’ai la conviction que le champ de l’innovation sociale est un axe majeur des politiques publiques. Ainsi, j’avais  expérimenté avec Martin Hirsch,  dès les années 2006, la mise en place d'un RSA Activité pionnier ainsi que la création d’un dossier unique d'attribution des aides financières individuelles allégeant considérablement la partie administrative de la relation aux usagers.

L’innovation sociale dans l’Eure, c’est la volonté de s’inscrire  pleinement dans le plan gouvernemental de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale en faisant partie des premiers Départements français à :

 

L’Eure est prête à inventer avec L’Etat, à innover pour renforcer l’action vers celles et ceux qui en ont besoin et à construire avec lui s’il le souhaite un Comité de pilotage propre au niveau départemental pour porter plus en avant encore les pistes de travail de ce plan pluriannuel. L’Eure s’engage. Et avec elle, l'ensemble des travailleurs sociaux dont je veux saluer le professionnalisme. Il nous appartient aujourd'hui ensemble d'aller plus loin.